Retour au Canada. Après Yellowstone, nous sommes  remontés au nord jusqu’à Calgary où nous avons passé la nuit, avant d’arriver dans les montagnes Rocheuses, plus précisément à Canmore à 23 km de Banff. Pour la petite histoire, c’est ici que se sont déroulées les épreuves de ski nordique lors des JO de Calgary en 1988

Quand on arrive dans les Rocheuses, on comprend tout de suite d’où vient ce nom. Si l’esprit reste "alpin" les montagnes sont de gigantesques rochers posés sur un écrin de sapins. Les vallées se succèdent, plus vastes et plus larges que dans les Alpes. La nature sauvage est omniprésente. Partout les ours et les grizzlys sont présents, si ce n’est pas sur le terrain, c’est dans l’esprit des gens. Ce sont incontestablement les maîtres des lieux. Ils  dictent les conditions de ballades et de marches dans les montagnes. A plusieurs reprises, lorsque nous sommes allés dans les informations centres, les rangers nous ont indiqué les lieux qui sont fermés à cause d’un nombre trop important d’ours ou de Grizzlys dans la région. Autre alternative : être minimum 4 personnes pour faire une excursion, J’avoue que ces bébêtes me foutent la trouille et je n’aimerai pas me retrouver devant un ours. Donc, avant de partir on se renseigne bien sur la situation. De toute façon, si on ne voit pas d’ours, on voit les traces de leur passage un peu partout : arbres pelés à force de se faire frotter, crottes, empreintes, etc. Les ours deviennent dangereux lorsqu’ils sont trop habitués à l’homme et qu’ils l’assimilent à un apport  facile de nourritures. Ils sont capables de défoncer une voiture pour pénétrer à l’intérieur, si elle contient de la nourriture. Leur odorat  est extrêmement développé.

A part les ours, pleins d’autres animaux "sauvages " sont présents. S’ils sont sauvages, contrairement aux alpes, ici, ils sont habitués à l’homme et ne le craignent pas. Plusieurs fois nous avons vu des mouflons,  wapiti, coyotes, écureuils, marmottes etc. au bord des routes ou carrément sur les routes.

Retour au Canada

Les montagnes Rocheuses

sur la page"le parcours" vous pouvez voir ce qui était prévu et le parcours effectif.

Nous avons divisé les Rocheuses en trois diaporamas.

 

-Le premier concerne la région de Banff au sud à 120km de Calgary

 

-Le 2ème vous fera découvrir la route des glaciers qui part de Banff jusqu’à Jasper, soit environ 300 km sur une route absolument magnifique, qui comme son nom l’indique, nous permet d’admirer une bonne dizaine de glaciers tout au long du parcours.

 

- enfin le troisième montrera la région de Jasper où nous sommes arrivés hier le 15 août.

La région de Banff

10.jpg
10.jpg

9.jpg
9.jpg

5.jpg
5.jpg

10.jpg
10.jpg

1/34

la route des glaciers

29.jpg
29.jpg

30.jpg
30.jpg

38.jpg
38.jpg

29.jpg
29.jpg

1/38

La région de Jasper

 

 

2.jpg
2.jpg

2.jpg
2.jpg

35.jpg
35.jpg

2.jpg
2.jpg

1/43

Le 20 août nous prenons le train de Jasper à Montréal. 2 jours et demi de voyage. Actuellement internet est d'une qualité déplorable et il nous faut beaucoup de temps pour  mettre le site à jour, quand c'est possible..... C'est étonnant et surprenant de constater que la wi-fi était meilleure qu'ici,au fin fond du Laos ou du Cambodge.

Le Québec

Voici 10 jours que nous sommes au Québec chez nos amis Dominique et Gilbert. Après l'arrivée  en train à Montréal, nous sommes partis le lendemain matin pour St Jean De Matha à 120 km et avons passé des journées merveilleuses , en pleine campagne, au bord du lac rond. Au programme: Bateau moteur, pédalo, kayak , beignade et repos, le tout sous un soleil éclatant avec une température avoisinant les 25 à 30 degrés. Nous avons même été invité à une "party" pour un anniversaire idilique au bord de l'eau. Nous gouttons avec délice à l'hospitalité québecoise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2.jpg
2.jpg

3.jpg
3.jpg

8.jpg
8.jpg

2.jpg
2.jpg

1/15

La ville de Québec

Magnifique petite ville de 500'000 habitants, Québec est située au bord du fleuve Saint Laurent à l’endroit où celui-ci se resserre. C’est Jacques Cartier qui  accosta le premier en 1535 le long de la rivière Saint Charles, à proximité d’un village Iroquois de 500 habitants qui s’appelle Canada, c’est-à-dire "village".

Au début du 17ème siècle l’engouement pour le poil de castor incite Henry VI à envoyer des expéditions  en nouvelle France.

Parmi les membres de ces expéditions se trouve un cartographe du nom de Samuel Champlain qui de 1603 à 1608 cartographie et cherche le meilleur endroit pour établir une colonie.

 

En 1608 il choisit Québec pour son intérêt stratégique et économique : doté d’une belle rade, le site marque la limite de navigabilité pour les bateaux à voiles, un cap s’élève au niveau du rétrécissement du fleuve, et un affluent, la rivière Saint-Charles permet d’entrer dans les terres.

 

Ayant fraternisé avec les Algonquins de la tribu indienne des Montagnais, qui ont remplacés  les Iroquois chassés par Jacques Cartier,  Champlain établit son "habitation" à l’emplacement actuelle de la place Royale en 1608. Le premier hiver 20 personnes sur 28 meurent de scorbut et de dysenterie.

6.jpg
6.jpg

2.jpg
2.jpg

27.jpg
27.jpg

6.jpg
6.jpg

1/41

Tadoussac

Tadoussac  à 220 km au nord de Québec. Toute la magie du fleuve Saint Laurent. Dans un décor de rêve qui nous rappelle Tofino sur la côte ouest. Ce petit village de 500 âmes est réputé pour abriter un parc marin ou vivent  plusieurs variétés de baleines pendant l’été. Il est situé à l’endroit où la rivière Saguenay vient se jeter dans le fleuve. Particularité du saint Laurent : son eau salée, ses marées et sa largeur phénoménale  d’une 20ène de km. Nous sommes partis à la rencontre des géants.

34.jpg
34.jpg

46.jpg
46.jpg

36.jpg
36.jpg

34.jpg
34.jpg

1/36

cliquez sur l'image pour agrandir la photo et la voir en entier.

Le parc animalier Omega

Situé à 1heure de voiture au sud de Montréal, voici le parc animalier Oméga. L'occasion de voir et photographier les animaux du Québec en liberté ou en semi-liberté

14.jpg
14.jpg

15_edited.jpg
15_edited.jpg

1.jpg
1.jpg

14.jpg
14.jpg

1/23

Une année de voyage, une année de bonheur.......

Franchement, voici une photo de nous hier sur le mont Tremblant. On ne peut pas dire qu’on a l’air d'en avoir mare, non ? Il faut dire que cet anniversaire tombe dans un moment très particulier, puisque nous sommes toujours chez Dominique et Gilbert, qui s’occupent de nous à plein temps et qui non seulement  nous font visiter leur merveilleux pays, mais également rencontrer leurs amis et partager leur vie de québécois.

Que demander de plus !

Après une année de voyage, notre appétit à découvrir des horizons nouveau est toujours intact, mais notre envie de rentrer et de digérer tranquillement ce fantastique voyage grandit chaque jour. Au plaisir des nouvelles rencontres succédera la joie des retrouvailles, de la maison et d’une vie plus sédentaire. En fait, se sera un nouveau départ, de nouveaux projets.

Encore 3 jours à découvrir Montréal  avant de quitter à regret nos amis et le Québec pour partir le 21 septembre, en bus,  pour la Grosse Pomme.

Montréal

La plus grande ville du Québec avec ses 1,7 millions d’habitants, Montréal dégage une atmosphère cosmopolite où les diverses communautés se côtoient et distillent une ambiance qui change de quartier en quartier. Pas besoin de faire des kilomètres pour passer de l’un à l’autre : on peut goûter successivement  à la douce excitation d’un Downtown  livré la journée aux bureaucrates et qui se déserte le soir, à l’atmosphère vaguement européenne  des rues du plateau  qui vivent au rythme Des bars et restos décontractés, ou encore le calme des quartiers résidentiels d’Outremont ou Westmount. Une ville où il fait bon vivre le jour et où ça bouge la nuit. Une ville où les américains se croient en Europe et les Européens s’éclatent d’être en Amérique.

7.jpg
7.jpg

14_edited.jpg
14_edited.jpg

3.jpg
3.jpg

7.jpg
7.jpg

1/29

cliquez sur l'image pour agrandir la photo et la voir en entier.

La Poutine

 

Plat québécois par excellence la poutine est présente dans toute la province et au-delà. Ce met incontournable est composé de frites servies avec du fromage en grain, plus précisément du Cheddar frais et une sauce brune composée généralement de bouillon de bœuf, bouillon de volaille, farine et condiments. Il en existe une multitude de variantes, par exemple avec de la viande fumée, de la viande hachée, de la saucisse etc. Certains établissement se ventent de proposer plus de 200 sortes de poutines. J'ai même entendu dire que les frites pour la poutine étaient cuites dans de la graisse de canard ou de porc. Je ne suis pas allé vérifier.

 

Comme me l'a expliqué mon Shum Gilbert : Une fois que tu as senti la boule de poutine dans ton estomac, tu peux sortir par moins 40 degrés, tu risques plus de geler. Tu as l’impression de flotter dans l’air.

 

Expérience faite, c’est vrai qu’après le repas on sent bien quand la poutine arrive dans l’estomac. L’impression de boule dans le ventre est saisissant et c’est sûr que tu n’as plus faim, ni, le cas échéant, froid, surtout si comme on l’a vu faire, tu accompagnes ta poutine d’un hamburger.

 

Et toujours pour citer Gilbert : C’est écœurant, c’est insensé, c’t’une combine à finir tout croche, ça n’a  aucun bon sens, c’est fou, c'est la grosse affaire s't'histoire là.

 

Bref, Gilbert, comme la plus part des québécois aime la poutine........J'avoue que même si je touve ce plat à la limite dangereux pour ma vie, j'ai beaucoup aimé. Pascale un peu moins, déjà qu'elle aime pas les frites.......

Manger la Poutine entre amis:

       la grosse affaire !!

La Poutine régulière ou Vladimir

et ci-dessous quelques photos  de Otawa, Kantley et du mont Tremblant dans les Laurentides.........

 ça me laisse songeur.....

.......Les merveilleux endroits que nous ont fait découvrir nos amis Dominique et Gilbert.......

4_edited.jpg
4_edited.jpg

1.jpg
1.jpg

5.jpg
5.jpg

4_edited.jpg
4_edited.jpg

1/30