Les parcs de l'Ouest américain

Yosémite

Premier parc national de notre périple , Yosemite est aussi le 1er site protègé au monde puisque il a été créé en 1864 par un décret d'Abraham Lincoln. Ce parc se trouve à 290 km à l'est de San Francisco et  515 km de Los Angeles. Dés l'entrée dans le parc, nous sommes émerveillés par la beauté de ces paysages. L'accueil  par les Rangers ajoute une touche de plaisir. Il sont joviaux, courtois aimables et souriants.

Même si nous nous attendions à voir des choses fantastiques, la réalité est encore plus époustouflante.  Nous avons déjà vu bien quelques séquoias géants, mais là on est entourés d’arbres gigantesques. Certains ont plus de 2000 ans et une circonférence de près de 30 mètres. On se sent tout petit et très éphémère  aux pieds de ces géants.

Le centre du parc est occupé par la vallée de Yosémite .  La rivière Merced la parcour, et tout autour des montagnes vertigineuses se dressent avec El Capitain et sa falaise de près de 900 mètres et le Half Dome Bloc de granit gigantesque en forme de demi-lune qui domine le parc.  Le diaporama commence dans la vallée, vous aprécierez sans doute la cascade qui remonte poussée par le vent. Ensuite une excursion vers les 2 cascades , tout de suite après les géants de Mariposa Grove, tout au sud du parc, et pour terminer la vue incroyable sur la vallée depuis Glacier point au dessus d'une falaise de 1000 mètres.  Voici à quoi cela ressemble. Comme d'habitude, en cliquant sur l'image vous l'agrandirez et la verrez en entier.

1.jpg
1.jpg

2.jpg
2.jpg

30.jpg
30.jpg

1.jpg
1.jpg

1/45

Dead Valley

Ambiance de fin du monde, on est presque plus sur la terre. Pour nous 2 records en un jour :

73 mètres au-dessous du niveau de la mer et 53 degrés au soleil, car ici il n’y a pas d’arbres et pas d’ombre. Nous sommes à Dead Valley, endroit mythique, le plus bas de l’hémisphère nord. Quel bonheur d’être ici. Tout est minéral, la chaleur est accablante. On sort quelques minutes de la voiture pour faire des photos. Tout de suite on a l’impression que l’eau s’évapore de nos corps. Après quelques minutes on ressent le besoin de boire. On respire un air brûlant, C’est une expérience fascinante. On imagine les immigrants qui, il y a près de 2 siècles traversaient cette vallée à cheval ou en chariot. Un des endroits les plus extrêmes de la planète.

2.jpg
2.jpg

1a.jpg
1a.jpg

39.jpg
39.jpg

2.jpg
2.jpg

1/41

Las Vegas

Las Vegas n’est pas un parc national mais plutôt un parc d’attraction. Nous n’y sommes restés qu’une nuit. Il faut dire que passer l’après-midi à déambuler dans les rues avec un petit 43° et arriver vers minuit avec encore 38°, cela devient un peu pénible. Heureusement que les casinos, tous plus incroyables les uns que les autres, bénéficient d’une clim à 20°. Dans les rues, certaines terrasses de restos sont équipées de brumisateurs qui rafraichissent les passants. C’est super agréable.

Sans vouloir paraître blasés, il faut bien avouer que pour nous l’effet de surprise n’a pas joué. La faute à Macao. Si vous allez revoir les images de Macao, vous constaterez comme nous que certains casinos sont la copie conforme de  ceux de Las Vegas. Par exemple : le Wynne, le prestigieux Venetiane, et l’MGM. On a en revanche aimé le Paris avec sa tour Eiffel  au tiers de la grandeur de la vraie, ou le César Palace  et son Colisée dédié  aux marchands. A noter que tout comme à Macao, les casinos sont ouverts à tous, 24/24 petits et grands, familles, flambeurs, fauchés, tout le monde est le bienvenu. On traverse des salles gigantesques de machines à sous ou de jeux divers. Autour des rues marchandes qui reconstituent Paris, Rome ou Venise. Dans les rues les limousines se suivent  les gens les plus extravagants et originaux se côtoient. Ici chacun fait comme il veut. Personne  ne se formalise.

Il faut avouer que nous avons préféré Macao, car autour des casinos il y a l’ancienne ville  pleine d’histoire et de charme ainsi que la mer. Encore une petite précision: Pascale et moi ne sommes pas joueurs.....donc on a rien perdu.

1.jpg
1.jpg

7.jpg
7.jpg

47.jpg
47.jpg

1.jpg
1.jpg

1/46

cliquez sur l'image pour ouvrir le diaporama et agrandir les photos

Grand Canyon

Maintenant on en est sûr : nous habitons sur une planète extraordinaire. Une fois de plus nous nous retrouvons sur un site fantastique et unique. Pensez donc, vous arrivez au bord du Grand  Canyon   et d’un coup vous voyez l’histoire de la terre sur  1.8 milliard d’années. Le plus bas étant le plus vieux et le plus haut le plus jeune. Le fleuve Colorado a commencé à creuser le sable sédimentaire, essentiellement marin qui c’est graduellement aggloméré pour finir par se transformer en grès et en schiste. Le canyon lui-même c’est formé il y a seulement 5 à 6 millions d’années. On peut y lire en résumé les 2/5éme de l’histoire de la terre. Le canyon fait jusqu’à 1829 m. de profond et jusqu’à 29 km de large.

Nous avons eu la chance de visiter ce site sur 2 jours. Le 1er jour nous avons parcouru à pied  le bord du canyon sur une dizaine de km et le lendemain, nous sommes descendus  dans le canyon. Ce fût très physique : 650 m de descente (idem pour la montée of course) 10 km et 4,5 heures de transpiration et de pur bonheur  (lors de la montée Pascale avait la même couleur que la roche : rouge, le pur bonheur vint plus tard.)

Pour résumer, on est donc descendu et remonté env. 600’00 ans dans l’histoire de la terre. Est cela ne nous a pris que 4.5 heures.

60.jpg
60.jpg

6.jpg
6.jpg

69.jpg
69.jpg

60.jpg
60.jpg

1/31

demain, 29 juillet, nous faisons un petit détour de 120 km pour vous montrer le Météore cratère, un des plus gros cratère de météore du monde, vieux de 50'000 ans. ça vaut sûrement le détour.... ensuite on ira à Monument Valley chez les indiens Navaros.

Sur les routes de l'Ouest

Il y a les parcs magnifiques que nous visitons et il y a la route que nous parcourons entre les parcs. A ce jours, nous avons roulé plus de 4500km depuis Vancouver. Nous faisons des étapes de 300 à 600 km. Le plus souvent les paysages sont fantastiques et enchanteurs. On imagine les caravanes de colons parcourant ces milliers de km sous une chaleur accablante ou dans le blizzard de l'hiver  glacial.

 

 Voici ces paysages en commençant par le Météore Cratère, résultat de la chute d'un météore de 300 millions de tonnes qui explosa à la surface de la terre il y a 50'000 ans à une vitesse de 41’600km/h .Il creusa en quelques secondes un cratère de 1265 m. de diamètre et 174 m. de profondeur. Sa vitesse explique pourquoi il s’est désintégré à l’atterrissage  ce qui fit que l’on n’a rien trouvé au fond du cratère.

33.jpg
33.jpg

21.jpg
21.jpg

20.jpg
20.jpg

33.jpg
33.jpg

1/32

cliquez sur l'image pour ouvrir le diaporama et agrandir les photos

Monument Valley

Nous sommes dans l’Arizona sur le territoire des Navajos. C’est d’ailleurs eux qui gèrent le parc. Monument Valley et l’image type de l’ouest, des westerns, des indiens et des cowboys. C’est ici que la plus part des films mythiques du genre ont été tournés.  Les Navajos ont troqués leurs chevaux contres des pick-ups  et leurs tippées contre des maisons en bois. Le parc national se situe au milieu d’une gigantesque plaine. Passé le traditionnel visiteur centre, on emprunte une piste d’une 20ène de km qui serpente autour des gigantesques pitons rocheux. Aux endroits les plus spectaculaires on peut parquer son véhicule et photographier  à tout va ces mythiques monuments. Un régal.

Un peu plus loin, nous avons trouvé une autre piste de 26 km : la Valley  of the Gods, beaucoup moins courue et gratuite. Nous avons également visité une gorge spectaculaire ou la rivière Colorado serpente incroyablement  dans de profondes gorges.

6.jpg
6.jpg

7.jpg
7.jpg

40.jpg
40.jpg

6.jpg
6.jpg

1/45

Arches National parc

Ce qu’il y a d’extraordinaire dans l’ouest américain, c’est la multitude de paysages magnifiques qui se succèdent et ne se ressemblent pas. Ce matin nous étions à Banff près de Monument Valley. Nous avons roulé tranquillement  sur 145 km jusqu’à Moab, toujours dans l’Utha. Ici  les paysages sont totalement différents mais toujours fantastiques. On ne sait plus où regarder et on commence à avoir de la peine à enregistrer tant de merveilles en si peu de temps. Le pire c’est que c’est loin d’être fini, mais on ne va quand même pas s’en plaindre....

Sur certaines photos les personnages donnent une idée du gigantisme des monuments de pierre.

 

 

4a.jpg
4a.jpg

5.jpg
5.jpg

30.jpg
30.jpg

4a.jpg
4a.jpg

1/57

Cliquez sur l'image pour agrndir le diaporama et voir les photos en entier

Lors de notre 2ème journée de visite, nous avons eu la chance de voir un serpent dévorer un rat kangourou sous nos yeux. Lorsque nous sommes repassés environ une heure plus tard le serpend avait fini son repas et chercher un coin pènard pour digèrer tranquillement.

cliquez sur les images pour les agrandir

Canyonland national parc

Petit détour de 80 km pour visiter le parc national de Canyonland. Encore un endroit incroyable avec des paysages et des canyons extraordinaires.

Imaginez le fleuve Colorado d’un côté et la Green river de l’autre. Vous laissez couler quelques millions d’années, vous ajoutez des averses pour accentuer l’érosion des différentes couches de sédiments plus ou moins dures. Au milieu vous vous retrouvez avec un plateau d’environ 60 km de long sur 5à 10 km de large et 700 m au-dessus des rivières. Cet endroit incroyable s’appelle : Island in the Sky soit l’ile dans le ciel. C’est exactement ce que l’on ressent en parcourant les bords de ce plateau. De chaque côtés et à l’extrémité sud, on domine des canyons vertigineux qui se sont creusés à perte de vue.

Le parc est divisé en 2 secteurs : le nord et le sud. Ils sont séparés par l’immense canyon creusé par les rivières. Il faut parcourir près de 200 km pour passer de l’un à l’autre. Nous avons décidé de ne visiter que la partie nord de ce parc car nous arrivons déjà à 5500 km de route et les 2 prochains jours nous faisons 2 étapes de 600 km chacune pour nous rendre vers le parc de Yellowstone.

27.jpg
27.jpg

1.jpg
1.jpg

16a.jpg
16a.jpg

27.jpg
27.jpg

1/37

 

Yellowstone, dernière étape de notre périple américain. Que de bonheur, que de sensations, ce fût tellement intense que nous arrivons au bout un peu crevé mais tellement heureux. Peut-être que certains d’entre vous ne comprendront pas que l’on puisse être crevés en "vacances" Et bien c’est justement parce que nous sommes en voyage et pas en vacances. La différence, c’est que voyager peut être comparé à un métier. C’est un emploi (non rémunéré en argent et qui coûte) à plein temps, voire plus. Non rémunéré en argent, mais tellement gratifiant en expérience de vie en découverte de notre merveilleuse planète et des gens qui y habitent. Alors que les vacances, c’est justement pour se reposer du travail. Cela fait maintenant plus de 10 mois que nous sommes partis. Comme dans tous les périples conditionnés à une date de départ et d’arrivée, pour nous le retour se profile à l’horizon. Même si jamais au cours de ce long voyage, nous nous sommes ennuyés de notre patrie, ce conditionnement fait que nous commençons gentiment à nous réjouir de retrouver la famille, les amis, les compagnons, le pays et la vie "normale". De la même façon que lorsque le temps des vacances est arrivés, on se sent "au bout du rouleau" "fatigué" et bien content de partir ou de simplement rester tranquille à la maison.

En plus, pour nous, la fin du voyage promet d’être cool. Il nous reste environ 2 semaines reposantes dans les montagnes rocheuses, avant de partir pour 2 jours de trains jusqu’à Montréal et retrouver nos amis Dominique et Gilbert. Pour nous, c’est déjà un peu rentrer à la maison. On se réjouit vraiment de les revoir et de partager un petit mois avec nos amis et "cousins"

Après, ce sera New York,  1 semaine et le retour en Europe avec le Q.M II (Queen Mary II) (un peu la cerise sur le gâteau) On ira dire bonjour à Roxane à Paris avant de prendre le TGV pour Lausanne.

Encore que du bonheur, puis, encore que du bonheur.

Bientôt 11 mois que nous sommes partis....

Yellowstone

Yellowstone, notre dernier parc aux USA. Son nom vient de la couleur de sa terre entre autre dans le fantastique et magnifique canyon  de la Yellowstone river. Ses charmes : les geysers, ses paysages et les animaux sauvages qui y vivent. Ces merveilles ne se dévoilent pas au premier regard. Il faut les découvrir  en arpentant son territoire grand comme la Corse. Au fil des visites la magnificence se dévoile. D’abord les geysers, ici il y a le quart des Geysers de la terre, ceci s’explique par la minceur de la croute terrestre, puisque à cet endroit elle ne mesure que  5 petits km. Au-dessous, le magma du noyau terrestre essaie de percer cette fine couche solide. La force des geysers, les fumerolles qui parsèment le parc témoignent de ses forces invisibles mais si proches et si puissantes.

 Le parc nous fait ressentir à chaque instant la fragilité de cette fine croute durcie qui nous sépare du feu intérieur de la terre.

Les animaux sauvages, d’abord les ours que nous n’avons pas vu et que nous ne verrons pas, mais qui sont omniprésents. Partout on en parle, on nous informe des dangers, on nous indique la marche à suivre en cas de rencontre.  Puis les bisons, eux, on les a vus. Ils broutent tranquilles au bord des routes. Ic,i ils forment les plus grands troupeaux sauvages de la terre soit autour de 4 à 5000 spécimens. Il y a aussi les loups, les aigles, les Elans, et pleins d’autres animaux qui peuplent ce parc extraordinaire. C’est un peu le paradis sur terre. Le feu est également omniprésent  et les traces de l’incendie de 1988 qui ravageat une grande partie du parc sont encore bien visible aujourd’hui. La jeune forêt cache petit à petit les squelettes  calcinés des arbres encore debout. La vie a repris le dessus.

 

Nous avons tellement de photos que nous avons fait 2 diaporamas:le premier   nous montre les geysers,  les sources d'eau chaudes et fumeroles  à différents endroits du parc. Le deuxèime, montre le canyon de la Yellowstone river et ses merveilleuses chuttes d'eau, un seccoya pértifié vieux de 50'000ans, les paysages et bien sûr les animaux sauvages.

 

7.jpg
7.jpg

56.jpg
56.jpg

13.jpg
13.jpg

7.jpg
7.jpg

1/91

cliquez sur les diaporamas pour agrandir les images et les voir en entier

10.jpg
10.jpg

8.jpg
8.jpg

9a.jpg
9a.jpg

10.jpg
10.jpg

1/36