où nous sommes

    + les news

Le Vietnam

l'ile de Phu Quoc

Après 4 mois et demi de voyage, nous voici au Vietnam. C'est le 7ème pays que nous visitons. Nous nous sommes directement rendus sur l'île de Phu Quoc. île tropicale d'une 50ène de km de long et 10 à 20 de large. Nous commençons à visiter ses plages magnifiques . Il y a pas mal de monde, surtout depuis l'ouverture de l'aéroport il y a quelques mois. On a loué une moto pour s'éloigner un peu de la foule et découvrir ses trésors cachés. On a entre autres trésors, découvert les perles de culture qui sont mondialement réputées pour leur qualité et leurs nombreusent couleurs qui passent du jaune, gris, entracite ,bleu ou violet. Ca tombait bien c'était l'aniversaire à Pascale.....

On reste 7 jours sur cette magnifique île, le 10 février nous partons pour Saigon.

26.jpg
29.jpg
34.jpg
18_edited.jpg
4_edited.jpg
10_edited.jpg
37.jpg
7_edited.jpg
20.jpg
22.jpg
32.jpg
36.jpg
21.jpg
31.jpg
29.jpg
23.jpg
27.jpg
16.jpg
12.jpg
11.jpg
6.jpg
2.jpg
1.jpg
4.jpg
11.jpg
10.jpg
6.jpg
6.jpg
5.jpg

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama et voir les photos en entier

Saigon

Après 36 heures passées dans cette ville, nous sommes sous le charme de cette cité magnifique. Ca tombe bien car nous sommes contraints d'y rester 8 jours, nous avons demandé un prolongation de visa. Pour l'obtenir, il faut 5 jours ouvrables, donc 7 jours avec le week-end. Les bougres, ils sont pas pressés, en plus c'est 70$ par personne.

 

Ce qui frappe dès l'arrivée dans cette capitale de 10 millions d'habitants, ce sont les 4 millions de scooters. il y a des taxis, des bus, quelques voitures, et surtout des nuées de scooters. Ils sont partout, ils arrivent de tous les côtés. Vous n'imaginez pas la concentration qu'il faut pour traverser les grands boulevards ou même les petites rues. Comme au Cambodge, au laos ou en Thaylande, la règle c'est de couper les virages dans les carrefours: vous arrivez à un croisement(en scooter), à part sur les grands axes, il n'y a pas de feux et pas de priorité. Vous voulez tourner à droite, comme chez nous, vous vous déportez au centre de la route pour faire une préselection. C'est après que la manoeuvre change: Peu avant d'arriver au carrefour, vous continuez à vous déporter sur la gauche, et vous roulez à contre sens. Au carrefour vous frôlez le trotoir à gauche, en tournant, vous vous retrouvez à contre sens, donc prudemmant en évitant les véhicules (des scooters et quelques voitures) qui viennent en sens inverse, vous vous rabattez tranquillement sur la droite pour rejoindre la bonne piste.

L'avantage de ce système, c'est que comme tout le monde fait ça, au carrefour les scooters se doublent par la gauche  et  se croisent sans se couper la route. Ajoutez à cela, comme je l'ai dit plus haut, il n'y a en général pas de feux et pas de priorité. Je vous laisse imaginer ce qui ce passe si ce que je viens de vous décrire arrive sur les 4 routes  en même temps. Quand vous traversez la route, la règle est de ne pas s'arrêter afin que les scooters puissent anticiper votre évitement. Si vous vous arrêtez, il ne saura plus quoi faire et si il s'arrête aussi, cela risque de très mal se passer avec les véhicules qui le suivent..... Par ici, si on traverse une route, c'est que l'on a vraiement besoin d'aller de l'autre côté. Encore un détail, que j'allais oublié: ici il est fréquent d'être 4 sur un scouter......

 

Après 3 jours, Saigon reste une ville très agréable, avec de larges avenues des parcs, des arbres On sens que se sont les français qui l'on conçue. On retrouve encore leur esprit et même si une grande partie de la ville a été détruite durant la guerre, on voit encore quelques beaux bâtiments coloniaux. Aujourd'hui des grattes-ciel commencent à pousser un peu partout dans le centre et le dynamisme des Vietnamiens est en train de faire rentrer Saigon dans le 21ème siècle.

En vrac, une excursion dans les environs de Saigon: la Mangrove, les singes dans la mangrove, les crocos dans la mangrove, les soldats viet dans la mangrove. et quelques crustacés dans  un marché au bord de l'océan.

23_edited.jpg
23_edited.jpg

18_edited.jpg
18_edited.jpg

15.jpg
15.jpg

23_edited.jpg
23_edited.jpg

1/20

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama et voir les photos en entier

 

Les plages de Mui Né

Voyage  tranquille de 200 km et 5 heures pour arriver sur les plages de Mu Né. Changement de décors, Si la mer est moins bleue qu'à Phu Quoc, l'endroit et charmant. Pleins de pécheurs sur la mer, pleins de coquillages sur la plage et pleins de Russes tout autour. Même si on si attendait un peu (car nos amis Québéquois Dominique et Jean-Daniel nous avaient prévenu),C'est quant même surprenant. Le 1er soir, on s'est retrouvé dans un resto, on nous a tendu une carte en russe, la serveuse était russe et les clients aussi. c'est pas qu'on ait quelque chose contre les russes, mais  sans les cocotiers et la plage, on se serait cru de retour en russie Le 2ème soir nous sommes allez manger un pizza, Les Russes ne doivent pas aimer la pizza, car il n'y avait que des Anglais et des Français.

 

Dans notre hôtel, on a de la chance car se sont surtout des jeunes couples tranquilles avec des petitis enfants. C'est mieux que les fêtards qui arrêtent de boire de la Vodka que pour dormir et qui dorment très peu. Je me rappelle un autre Russe, passablement émèché, dans le transsibérien, qui m'expliquait qu'en russie s'amuser et se détendre consistait à boire de la Vodka, beaucoup de vodka.

Mis à part ce détail, on 'est bien installé, dans un joli hotel sur la plage avec piscine et tout le tralala. On a loué une moto et on commence à découvrir la région. En particulier les dunes de sable rouges ou blanches qui entourent la région. Il parrait qu'on se croit en afrique du nord !

Donc, si je résume: ici c'est l'Afrique du nord avec plein de Russes. Affaire à suivre.... demain matin.

 

1_edited.jpg
19.jpg
22.jpg
21.jpg
13.jpg
24.jpg
23.jpg
20.jpg
12.jpg
9_edited.jpg
11_edited.jpg
5.jpg
8.jpg
7.jpg
6.jpg
2.jpg
3.jpg
1.jpg
10.jpg
8.jpg
9.jpg
6.jpg
5.jpg
3.jpg

Superbes images n'est-il pas? ça fait envie, cette armada de bâteau de pêche, la plage, le coucher de soleil. On est presque au paradis, je dis presque car on vous montre toujours ce qu'il a de beau et armonieux.(enfin on essaie) Et si  on vous montrait l'envers du décors, les problèmes de déchêts, les immondices sur la plage. Le problème est bien réel, la plus part du temps, on se reccroche à ce qui plait et on essaie d'oublier les à côtés qui dérengent. Comme si le touriste repartait à la maison avec tous les déchêts non traités qu'il a produit , si les pècheurs ramassaient et traitaient les filets hors d'usage, les sacs en plastiques qui contiennent les appats , si les autorités pouvaient sans problème décupler la population grâce au tourisme sans qu'il y ai la moindre conséquence pour l'environnement. Tout le monde s'en met plein les poches et la mer s'en met plein les vagues, de toute façon, elle est tellement vaste et si profonde. Et puis il y a les marées qui nettoient tout et fait tout disparaitre, enfin presque tout..... rien ne se perd, tout se transforme....en déchêts

 

Donc pour une fois on vous ,montre ce qui n'est pas montrable, On a rencontré ce problème presque partout, les images si dessous ont été prisent ici au Vietnam et au Cambodge. Malheureusement elles pourraient venir de la plus part des endroits que nous avons visités. Heureusement, il semble qu'une prise de conscience s'ammorce, de toute façon, quand ca sera vraiement trop dégueulasse, les touristes ne viendront plus, je me demande où ils vont aller.

Les dunes de sables de Mui Né

A la sortie du village de pécheurs de  Mui Né ainsi que 25 km plus au nord, nous avons visité de magnifiques dunes de sable. Pour un peu on se serait cru en Afrique. Les dunes dérrières de village sont rouges, celles à 25 km sont blanches ces dernières sont situées au bord d'un lac d'eau douce à quelques centaines de mètres de la mer.. Malheureusement, il est possible  de louer des quads, heureusement quand nous y étions il n'y avait pratiquement personne. Ouf on a pu se promener dans le sable en toute quiétude.

29_edited.jpg
29_edited.jpg

21_edited.jpg
21_edited.jpg

30.jpg
30.jpg

29_edited.jpg
29_edited.jpg

1/41

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama et voir les photos en entier

Hoi An

Hoi An, la ville miraculeuesement rescapée de la guerre à cause de sa rivière. Pourquoi sa rivière ? parce qu'elle n'était pas assez profonde pour permettre aux navires américains de remonter à l'intérieur des terres, Donc au lieu de devenir un port stratégique, la petite ville d'Hoi An a été oubliée et préservée

On se retrouve donc dans une magnifique petite cité de 100'00 habitants, au bord de la mer, avec son centre historique qui contient pas moins de 800 habitations anciènnes. Un bras de sa rivière, la Thu Bon (il n'y a rien à jeter) la traverse nonchalament. la ville considérée comme la plus belle du pays,est  classée au partimoine mondial de l'Unesco depuis 1985

Revers de la médaille,  si les américains l'ont épargnée, ce sont des hordes de touristes qui l'envayissent chaque jour. Néanmoins la ville est chamante et très agéable à vivire.

 

9_edited.jpg
9_edited.jpg

22_edited.jpg
22_edited.jpg

1.jpg
1.jpg

9_edited.jpg
9_edited.jpg

1/27

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama et voir les photos en entier

Hué

Nous voici à Hué, ville de 600'000 habitants, capitale du chapeau conique, la seule ville du Vietnam qui possède une cités impériale, enfin il faudrait plutôt dire qui possédait une cité impériale, car ici, contrairement à Hoi An, la guerre a fait des ravages et pratiquement tout à été détruit. Il faut dire que nous sommes sur le 17ème parallèle, c'est ce paralléle qui délimita la frontière entre le sud et le nord en 1954. Vous ne verrez rien sur les photos, mais pratiquement toute la cité impériale a été détruite par les bombardements américains. Si vous ne voyez rien, c'est parce qu'on photographie ce qui a été restauré et pas les champs de ruines qui parsèment le site.

En dehors de la citadelle, la ville est également très agréable et comme partout depuis notre arrivée au Vietnam il y a plus d'un mois, les gens sont adorables et souriants. A noter également que l'on mange extrèmement bien dans ce pays.

 

Sur le diaporama ci-dessous, vous visiterez également les tombes de 2 empereurs, Tu Duc qui régna de 1848 à 1883, et Minh Mang de 1820 à 1840.

Tu Duc fût un empreur complètement mégalo, qui n'ésitat pas à destituer son frère et à le tuer avec toute sa famille pour prendre le trône.

 

18_edited.jpg
18_edited.jpg

17.jpg
17.jpg

1.jpg
1.jpg

18_edited.jpg
18_edited.jpg

1/55

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama et voir les photos en entiers.

Impressions vietnamiennes.....

La magie du pays opère dès la première minute, des étendues de rizières vert-tendre que l'on aurait envie de caresser avec les mains tant elles ont l’air soyeuses. Ces échassiers d'un blanc immaculé qui se découpent sur le vert ou le bleu selon qu'ils ils sont en vol ou qu'ils se posent.Ces fermes tout au long de notre trajet en train, avec ces oies et ces canards par centaines, ces meules de paille de riz de plusieurs mètres de haut, ces paysans vaquant à leurs occupations quand le soleil se pointe,  avant que la chaleur n’écrase les rizières, leur chapeau conique si typique et leur bêche sur l’épaule ou encore avec leurs charges en équilibre sur un long bâton de bambou se découpent sur le ciel rendant ces paysages si romantiques.

Il y a encore ces buffalos qui nonchalamment broutent les rizières en friches avec un gamin sur leur dos ; ces pêcheurs avec leur belle barque bleue couverte de filets et ornée d'un œil à la proue qui les protège de tous les dangers. Ou encore ces dunes de sable blanc ou rouge qui nous donnent l'impression d'être  au Sahara.

Chaque région a son originalité et nous  transporte dans un autre univers.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore ce pays restera dans notre souvenir comme un moment idyllique de notre voyage, et on se réjouit d’y passer encore un mois, en pensant aux merveilleux trésors qui nous restent à découvrir.

Le parc de Phong Nha Ke Bang

Parc national près de la ville côtière de Dong Hoi, situé juste au dessus du  fameux 17 ème parallèle qui délimitait la frontière entre le Vietnam du sud et du nord.

 

Couvert de jungle, ce parc représennte le plus grand espace protègé du Vietnam et c'est l'un des plus vieux reliefs karstiques d'asie, mais aussi l'une des plus vastes région calcaire du monde. L'ensemble date du Paléozoique (400 milions d'années). Ces entrailles contient des dizaines de grottes  et de cavernes d'une beauté extraordinaire, Nous en avons visité 3.

 

En 2009 la plus vaste grotte du monde, la grotte de Son Dong, à été découverte par des spéléologues britanique et vietnamiens. A la suite de cette découverte, la longueur totale du réseau de cavernes et de grottes est estimé à 126 km. Le parc est isnscrit au partimoine mondiale de l'Unesco depuis 2003

Lien sur le site du parc qui contient une vidéo de National Géographic sur la plus vaste grotte du monde découverte en 2009

voici pour commencer un diaporama du parc et de la 1ère grotte: la grotte du paradis. demain 10 mars nous visiterons les 2 autres grottes.

33.jpg
33.jpg

31.jpg
31.jpg

30.jpg
30.jpg

33.jpg
33.jpg

1/33

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama et voir les photos en entier

Nous avons tellement été impressionnés par ces grottes que nous vous offrons un deuxième diaporama avec les 2 grottes visitées le 2ème jour.

3.jpg
2_edited.jpg
1_edited.jpg
7.jpg
72.jpg
69.jpg
68.jpg
71.jpg
73.jpg
70.jpg
66.jpg
63.jpg
65.jpg
64.jpg
67.jpg
60.jpg
61.jpg
62.jpg
58.jpg
57.jpg
59.jpg
54.jpg
56.jpg
53.jpg
52.jpg
55.jpg
50.jpg
49.jpg
46.jpg
51.jpg
47.jpg
48.jpg
42.jpg
41.jpg
44.jpg
40.jpg
45.jpg
43.jpg
39.jpg
36.jpg
37.jpg
38.jpg
35.jpg
32.jpg
33.jpg
32.jpg
30.jpg
31.jpg
29.jpg
28.jpg
23.jpg
24.jpg
27.jpg
26.jpg
25.jpg
22.jpg
20.jpg
19.jpg
16.jpg
17.jpg
15.jpg
8_edited.jpg
13.jpg
14.jpg
11.jpg
12.jpg
6.jpg
5.jpg
4.jpg
10.jpg
9.jpg

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama et voir les photos en entier

Petite parenthèse à propos des bus de nuit

Pour arriver à Hanoi, nous avons pris un bus couchettes. On avait jamais vu ce genre de bus en Europe, pourtant c'est bien pratique. Je vous mets quelques photos  pour voir la chose. En fait au lieu d'être assis, on est couché sur un siège confortable  dont on peut relever le dossier si on ne veut pas être couché. Derrière le dossier, sous la couchette, il y a un petit compartiment pour mettre ses chaussures, car en entrant on enlève ses chaussures. Les couchettes ne sont pas 100% plates, ce qui permet de mettre ses pieds sous la tête du passager à l'avant et d'avoir la tête sur les jambes du passager de derrière. On est en fait partiellement embriqué les uns derrière les autres, c'est difficle à expliquer, c'est pour ça que je vous mets des photos. Il y a 3 rangées de couchettes: une de chaque côté des fenêtres et une au milieu. Il y a deux étages donc 2 fenêtre en hauteur. Les toilettes sont au fond du bus à droite. En général la clim est à fond et tout le monde se les gèle, il faut donc prévoir des habits chauds et même mettre un masque ou un tissu sur le visage pour  éviter la bronchite....

Hanoï

Capitale administrative du pays, Hanoï compte plus de 3 milions d'habitants. Le contraste avec Saigon est surprenant. Ici nous sommes dans le vieux cartier alors qu'à Saigom nous étions plutôt dans les grands boulevards. Ici, Les rues  grouillent de vie, Les trottoirs sont impraticables pour les piétons car ils sont jonchés de scooters, petites chops, petits restaurants qui s'installent le soir un peu partout, artisans débordant allègrement de leur boutiques pour travailler sur le trottoir, vendeurs de fruits et légumes, etc, etc. La moindre parcelle de trottoir est utilisée et tout le monde se retrouve donc sur les rues: nuées de scooters claxonant à tout va, voitures beaucoup plus nombreuses qu'à Saigon et claxonant aussi à tue tête, Cyclos, vélos, et piétons se faufilant au milieu de ce vacarme. Tout semble désordonné, en commencant par le trafic. Ce qui est extraordianire c'est que malgré le cahos apparant tout fonctionne, pas de bouchons inextricables, tout le monde se faufile et ça passe, au milimètre, mais ça passe.

23_edited.jpg
23_edited.jpg

25_edited.jpg
25_edited.jpg

7.jpg
7.jpg

23_edited.jpg
23_edited.jpg

1/21

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama et voir les photos en entier

Nous allons passer 4 fois à Hanoï. La 1ère fois quand nous sommes arrivés de Phong Nha, la 2ème au retour de notre périple de 3 jours à la baie d'Halong,, la 3ème fois au retour de Tam Coc, la baie de Halong terrestre, et enfin en revenant de Sapa, pour prendre le train pour la Chine le 30 mars. Voici ces 3 étapes.

La Baie de Halong

La baie de Halong est sans doute un des endroits les plus visités de la planète, On s'en est tout de suite rendu compte en arrivant de Hanoi. Des centaines de bateaux et des milliers de touristes. On est arrivé dans un brouillard danse et on a commencé à se demander si on allait voir quelque chose. A cette période de l'année le ciel est gris, il pleut souvent et le brouillard est omniprésent. Il faut donc un peu de chance pour apercevoir ce paysage magnifique. Heureusement pour nous, le 2ème jour, nous avons eu cette chance et la baie c’est dévoilée à nous sous les nuages. Nous étions avec nos amis Québécois Dominique et Gilbert, qui nous ont rejoint à Hanoï pour faire la baie avec nous. Nous avons réservé à notre hôtel 2 nuits et 3 jours sur une Jonque. En fait de jonques, il s’agit de bateau à moteur à auquelle on a rajouté de voiles pour donner l’impression aux touristes qu’ils sont sur des Jonques. Il y a quelques années, un politicien du coin a décidé que les jonques de la baie devraient être peintes en blanc, Peut-être que comme Sarkosy à l’époque qui avait obligé les automobilistes à avoir 2 alcooltests dans leurs voitures, avait- il un ami qui avait une usine de peinture ? En tous les cas, dans le brouillard s’est pas gagné.En fait, la baie est devenu un vaste bisness ou la priorité est de tirer le maximum de pognons aux touristes en un minimum de temps. De plus vu le nombre de bateaux et l’inconscience écologique des vietnamiens, La baie est jonchée de débris qui flottent sur l’eau. Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Si c’est pour qu’il y ait plus de monde pour venir polluer la baie, c’est sûrement gagné.Mis à part cela, le site reste un endroit magnifique d’une beauté à couper le souffle. Naviguer dans la baie est une expérience inoubliable, même si elle nous laissera une petite amertume.La baie de Halong est sans doute un des endroits les plus visités de la planète, On s'en est tout de suite rendu compte en arrivant de Hanoi. Des centaines de bateaux et des milliers de touristes. On est arrivé dans un brouillard danse et on a commencé à se demander si on allait voir quelque chose. A cette période de l'année le ciel est gris, il pleut souvent et le brouillard est omniprésent. Il faut donc un peu de chance pour apercevoir ce paysage magnifique. Heureusement pour nous, le 2ème jour, nous avons eu cette chance et la baie c’est dévoilée à nous sous les nuages. Nous étions avec nos amis Québécois Dominique et Gilbert, qui nous ont rejoint à Hanoï pour faire la baie avec nous. Nous avons réservé à notre hôtel 2 nuits et 3 jours sur une Jonque. En fait de jonques, il s’agit de bateau à moteur à auquelle on a rajouté de voiles pour donner l’impression aux touristes qu’ils sont sur des Jonques. Il y a quelques années, un politicien du coin a décidé que les jonques de la baie devraient être peintes en blanc, Peut-être que comme Sarkosy à l’époque qui avait obligé les automobilistes à avoir 2 alcooltests dans leurs voitures, avait- il un ami qui avait une usine de peinture ? En tous les cas, dans le brouillard s’est pas gagné.En fait, la baie est devenu un vaste bisness ou la priorité est de tirer le maximum de pognons aux touristes en un minimum de temps. De plus vu le nombre de bateaux et l’inconscience écologique des vietnamiens, La baie est jonchée de débris qui flottent sur l’eau. Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Si c’est pour qu’il y ait plus de monde pour venir polluer la baie, c’est sûrement gagné.Mis à part cela, le site reste un endroit magnifique d’une beauté à couper le souffle. Naviguer dans la baie est une expérience inoubliable, même si elle nous laissera une petite amertume.

12.jpg
12.jpg

26.jpg
26.jpg

6.jpg
6.jpg

12.jpg
12.jpg

1/32

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama et voir les photos en entier

Tam Coc

la baie de Halong terrestre

Vous gardez les pains de sucres. vous remplacez la mer par des rizières et des champs et vous obtenez Tam Coc et ses merveilleux paysages. Il y a plusieurs sites à visiter en barques. On navigue sur des petits canaux dans une nature sauvage, entre les pains de sucre. La rivière est pasemée de grottes que l'on traverse en barque, certaines mesurent plusieurs centaines de mètres. C'est impressionnant de passer sous ces montagnes couvertes de jungle . Particularité du coin: Certains rameurs, rament avec les pieds !! On avait jamais vu ça c'est super marant. On se demande qui a eu cette idée le premier.

20.jpg
1.jpg
8.jpg
4.jpg
2.jpg
1.jpg
9.jpg
7.jpg
8.jpg
3.jpg
5.jpg
22_edited.jpg
18.jpg
15.jpg
16.jpg
14.jpg
17.jpg
13.jpg
10_edited.jpg
11_edited.jpg
19.jpg
21.jpg
20.jpg
12_edited.jpg
3.jpg
12.jpg
1_edited.jpg
8_edited.jpg
25.jpg
20.jpg
17.jpg
16.jpg
6.jpg
9.jpg

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama et voir les photos en entier

Sapa

A 380 km au nord de Hanoï, dans les montagnes, nous sommes à Sapa. Magnifiques paysages de rizères en terrasses. Petite ville de montagne, Sapa est entourés de villages regroupants plusieurs ethnies. Nous sommes au berçeau de la civilisation viet. Ses diiférentes communautés ethniques cohabitent dans les  villages de la région. En plus de la culture du riz, leur principale ressource provient du tourisme. Difficile de ne pas craquer devant ses femmes enfants qui portent leur bébé sur le dos et qui viennent vous proposer leurs produits artisanaux, souvent fabriqués par eux-même. On reste perplexes lorsque le soir quand des  enfants de 5-6 ans, assis sur le trotoir, leur petite soeur ou petit frère de 2 ans sur le dos vous proposent d'acheter quelques babioles posées sur un tissu. On retrouve ici la particularité des Vietnamiens, toutes ethnies confondues, toujours animés par la volonté de s'en sortir et d'entrprendre, même si il semble que se sont toujours les mêmes, qui profitent de la manne touristique, c'est à dire ceux qui en ont le moins besoin, face à la multitude des laissés pour compte qui tentent désespérément de s'en sortir un peu mieux.

Nous avons visités des maisons traditionnelles qui doivent sans doute ressembler de très prêt au habitations en europe au moyen-âge.

Ce qui est extraordinaire, c'est la gentillessse et l'hamabilité de ces villageois démunis, qui malgrés leur précarité, semblent heureux et vous gratifient d'un sourir épanoui quand pour la centième fois de la journée vous avez refusé de leur acheter un collier ou un tissus.

Ils vous abordent tous de la même manière: d'où venez-vous, avez-vous des enfants, quel est votre nom etc, etc, toujours dans le but d'établir un contact et de tissr des liens qui leur permettront de vous amadouer et de vous vendre "something" comme ils disent. D'un autre côté, même si on a la chance dêtre à notre place plutôt qu'à la leur, ils savent comment s'y prendre pour amadouer le touriste et leur demander 5 fois le prix correct.

Si on est sensibles, on reste serein, mais on fait de notre mieux pour partager, même si la pluspart du temps, on se fait avoir, quelle importance pour nous, mais quelle importance pour eux.

19_edited.jpg
22_edited.jpg
26.jpg
18.jpg
24.jpg
27.jpg
23.jpg
13.jpg
15_edited.jpg
12.jpg
16.jpg
2_edited.jpg
14.jpg
9.jpg
11.jpg
3.jpg
8.jpg
4.jpg
5.jpg
17.jpg
20.jpg
19.jpg
5_edited.jpg
14.jpg
13.jpg
12.jpg
11.jpg
16.jpg
15.jpg
8.jpg
10.jpg
9.jpg

2 mois dans un pays de rève
 

Ce soir 30 mars, nous prenons le train de Hanoi pour Nanning en Chine. Nous avons mis presque 2 mois pour traverser ce magnifique pays. Avant le Vietnam, si on nous demandait quel pays nous avions préféré depuis notre départ, nous répondions que nous les avions tous aimés et que nous n'avions pas de préférence.Maintenant on répondra sans hésiter : le Vietnam. Si nous avons traversé des contrées formidables et croisé des populations d'une extrême gentillesse qui nous ont accueillis à bras ouvert, le Vietnam est sans conteste celui qui sort du lot et qui nous a enthousiasmé.Depuis l'île de Phu Quoc et jusqu' à Sapa, que ce soit dans les hôtels ou dans la rue, partout les gens ont été Dun amabilité et d'un accueil formidable. Du vieillard au petit enfant de 2 ans, tous nous ont gratifié de larges sourires et nous ont clairement fait savoir qu'ils étaient ravis que nous visitions leur pays. Même après un long et âpre marchandage l'affaire c'est toujours terminé par un grand sourire et quelques mots gentils.Quand on sait que ce pays revient de l'enfer et que les cicatrices ne sont de loin pas encore fermées, on reste admiratif devant la ténacité à s'en sortir et l'esprit d'initiative qui animent cette remarquable population. Nous avons passé 2 mois dans un pays de rêve.....