le nord de la Chine

Chengde

Située à 250 km au nord-est de Beijing cette ville de 2,8 millions d'habitants abrite l'ancien palais d'été des empereurs. Si celui de Beijing est immense, celui-ci mesure le double. 2 empereurs ont reproduit les 72 sites chinois qu'ils préféraient. Le résultat est magnifique et reposant. Nous nous sommes baladés pendant une journée a contempler ces merveilleux temples, ou simplement des groupes de chinois faisant du taichi ou chicong. Cet immence jardin et ceinturé par une muraille, et derrièer celle-ci, un empereur a eu l'idée de reproduire le Potalla de Lassa en miniature, mais quand même de 45 mètres de haut. Malgré l'état de délabrement de cet édifice, il est extraordinaire. A noter également le rocher "du batteur à linge", gigantesque monolithe de pierre dressé dont on ne comprend pas comment il est arrivé à cet état et surtout comment il tient debout.

6.jpg
6.jpg

33.jpg
33.jpg

1.jpg
1.jpg

6.jpg
6.jpg

1/32

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama

Moi qui croyait arriver dans une petite ville de province: incroyable, des immeubles de plus de 20 étages, des écrans géants qui parsèment les rues. La circulation est chaotique et les clacons s'en donnent à tue-tête.
Par contre le palais d'été quel calme, des reproductions miniatures des plus beaux endroits de la Chine, ambiance garantie. Enfin des chinois qui font du taichi, de l'épée  du tchigong dans ces décors de rêve.  Des arbres plusieurs fois  centenaires, un rocher debout posé en équilibre sur une une montagne, à ne pas en croire ses yeux, un mini potala pas si mini que ça qui reproduit fidèlement son modèle, des ponts en forme d'arche qui relient des îles les unes aux autres, des feuilles de milliers de lotus qui se balancent au gré du vent, des peintres qui reproduisent a l'encre de Chine ces paysages enchanteurs, voilà en résumé les merveilles de ce palais d'été, magique! Les Chinois sont toujours aussi sympa(c'est peut-être dû au lieu) des jeunes filles rigolent et nous demandent de se joindre  à elles sur une photo de groupe.

 

Pascale

La grande muraille

Il parait qu'il faut aller au moins une fois dans sa vie sur la grande muraille. Nous confirmons que, même si c'est pas vrai qu'on la voit depuis la lune, c'est extraordinaire de marcher dessus (pas sur la lune, sur la grande muraille). Pour ceux qui n'y sont pas encore allés, je vous laisse immaginer ce ruban de plusieurs miliers de kilomètres qui devait empêcher les Mongols d'envahir la Chine.

8.jpg
8.jpg

20.jpg
20.jpg

26.jpg
26.jpg

8.jpg
8.jpg

1/22

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama

Datong

 

datong, ville de 2,8 milions d'habitants, abrite deux sites remarquables dont un exeptinnel. Il s'agit des grottes de Yungang pour l'exeptionnel et du Tempe suspendu pour le remarquable.

Les grottes de Yungang dates du 5ème sciecle. Il s'agit d'une successions de grottes contenant des milliers de Boudhas dont la taille varie de quelques centimètres à 19 mètres pour le plus grand. Elles furent taillées au 5ème sciecle. Ces grottes nous ont tellement impréssionnés que nous y sommes retournés à 2 reprises. L'endroit est magique et mystique. Plutôt que des mots je vous laisse aprècier par des images

 

Quant au Monastère suspendu, même si il n'a pas l'empleur et la beauté des grottes, il reste un monument surprenant. le monastère de Huayan a été construit autour de l'an millle. Il s'agit d'un bâtiment accroché sur une falaise

 

 

 

28.jpg
28.jpg

2.jpg
2.jpg

23.jpg
23.jpg

28.jpg
28.jpg

1/29
30.jpg
30.jpg

34.jpg
34.jpg

43.jpg
43.jpg

30.jpg
30.jpg

1/16

Le monastère suspendu

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama et voir les images en entier

Pingyao

Le 23 octobre, nous sommes arrivés à pingyao. Cette ville est une miraculée de la révolution culturelle, puisque elle a été préservée de la destruction. Si elle est devenue extrèmement touristique,elle à su préserver son charme.Par touristique, entendez par là qu'il y a énormément de touristes chinois, car si les chinois n'on pas besoin d'une chose, c'est bien des touristes occidentaux. Les chinois sont bien assez nombreux à visiter leur pays pour remplir les innombrables hôtels de la ville. Depuis une quinzaine d'année  la classe "moyenne" est née et voyage en priorité en Chine.

Mis à part cela, l'ancienne cité, ou nous habitons, est une ville fortifiée du moyen age entourées par six kilomètres de murailles et de tours.Il n'y a pratiquement pas de véhicules et la vie y est très agréable. Nous y restons 7 jours pour nous ressourcer et nous reposer des quelques 10'000 km parcourus en 1 mois.

20.jpg
20.jpg

14.jpg
14.jpg

9.jpg
9.jpg

20.jpg
20.jpg

1/29

Mercredi 30 octobre: une journée sans photo.


Journée vélo, visite d'un temple à 5 km. La location s'annonce hasardeuse, les vélos sont tout rouillés, comme dit Jm, ils datent d'avant les Mings. Après 2 déraillements, on retoune changer nos montures. Mais il était dit que nous ne visiterions pas ce temple aujourd'hui, après 15 km de détours, nous avons demandé au moins 10 fois notre chemin( mais attention en chinois les questions on y arrivait mais les réponses étaient moins évidentes)parmi une circulation dantesque, voitures et scouters à contre sens, véhicules déboulant de tous les côtés, s'arrêtant sans raison et j'en passe, on finit sur une route poussiéreuse où camions remorques se dépassent allègrement .... Attentions en face une voiture à contre sens dépasse trois vélos, un scooter et un chien, on est où lá, j'en peux plus et fais demi tour, Jean-Marc aussi, sa patience à été mise à rude épreuve.
Mais curieusement cette petite escapade nous laisse un souvenir amusé, on a pas vu le temple mais on s'en est sorti sans mal et on a visité la ville comme peu l'on vue.
 Le soir pour fêter notre journée in va se manger une pizzas et des lasagnes, ça fait du bien de manger autres choses de temps en temps.

Pascale

temples de Shunglini Si et Zhenguo Si

Finalement, le lendemain, nous sommes arrivés (en taxi) j'usqu'à ce fameux temple aux 2500 sculptures de  400 à 600 ans. Notre perséverence a été récompensée. car ce site est extraordinaire. Les statues peintes sont absolument magnifiques et l'endroit paisible et calme, pasemé d'arbres millénaires.

Ensuite nous nous sommes rendu à 25 km de là, jusuqu'au temple de Zhenguo Si. qui est une des plus encienne structure en bois de Chine encore debout. Elle est antérieure à l'an mille. A noter également la cloche en métal du même âge, ainsi que des arbres également millénaires

1.jpg
1.jpg

3.jpg
3.jpg

38.jpg
38.jpg

1.jpg
1.jpg

1/36

cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama

Xi'an

 

Le 1er septembre, nous sommes arrivés à Xi'an , ville de 9 millions d'habitants, devenue célèbre dans le monde entier depuis qu' un paysan creusant un puit ne trouva pas de l'eau, mais une tête de cheval en terre cuite. L'armée enterrée du 1er empreur Qin était ressucitée et ses soldats reconstruits contemplent maintenant du haut de leurs 22 siècles les millions de touristes qui viennent les admirer chaque année.

Comme beaucoup de villes chinoises, le centre est ceint d'un rectangle de muraille qui protègeait la ville. Elle abrite la plus grande mosquée de Chine. Les cartiers musulmants qui l'entourent ont gardé une autenticité et une animation que beaucoup de villes ont perdu après la révolution culturelle. Chaque soir, les rues s'éveillent, des centaines de restos, boutiques et marchands ambulants envahissent les rues noires de monde.

L'armée enterrée du 1er empereur Qin

En 231 avant JC,  après avoir unifié une demi-douzaine de royaumes, l'empereur Qin décida de se faire construire une armée de terre cuite pour l'accompagner  et refleter sa puissance dans l'éternité. Ce travail colossal dura 36 ans et mobilisa 700'000 personnes soit 1/4 de la population de l'époque. Pratiquement chaque statue est différente, les artisans avaient une multidude de choix de moustaches, mentons, coiffes ou peinture pour personaliser les soldats. Les détails étaient tellement extraordinaires que certaines statues étaient dotées de semelles anti-dérapantes. au total ce n'est pas moins de 8000 soldats qui ont été réalisé. Aujourd'hui un milier ont été reconstituées minutieusement. Ce travail a pris 8 ans.

 

La mort soudaine de l'empereur Quin en 210 av JC, à l'âge de 49 ans, mis non seulement fin aux travaux, mais précipita le pays dans le caos. Le peuple affamé et obligé de quitter leur champs pour construire les statues, se souleva. 4 ans plus tard une armée ennemie  s'empara des armes des statues, qui étaient réelles,et réduit l'armée en cendre et en morceaux.

 

Les toits en bois et en paille s'éfondrèrent et ensevelirent les restes des statues qui tombèrent dans l'oubli jusqu'à ce jour de 1974, où, comme décrit ci-dessus, un paysan découvrit des morceux de terre cuite en creusant un puit.

La visite

Il y a 3 salles à visiter. Nous avons commencé par celle des chars . Il s'agit de 2 chars en bronze à l'échelle 1/2 pesant 1000 kg chacun. Ils ont été découverts en 1980. Ils sont constitués de 3400 pièces chacun et il à fallut 8 ans pour les reconstituer. Une photo (que j'ai mis dans le diaporama) montre dans quel état ils ont été découverts. Le 1 er char est celui d'un membre de la cour en inspection, le 2ème est un char de combat.

 

La salle no 2 est surpenante car elle est en grande partie non fouillée. On distingue les toits de bois et de paille qui se sont effondés sur les statues. Certains spécialistes affirment que la meilleure solution pour préserver l'armée et de ne pas la fouiller et la laisser sous terre. A cetrains endroits les fouilles ont mis à jour les débris de terre cuite, et certaines statues ont été reconstituées.

 

La 3 ème salle est la plus grande et la plus connue. Les alignées de soldats vous accueillent dés l'entrée. C'est à couper le souffle, chaque soldat est différent, tous semblent prèt à se mettre en marche. C'est simplement fantastique, on reste sans voix devant ce spectacle  magnifique et spectaculaire. Même en sachant pertinemment ce que j'allais  voir, la dimension  et la puissance de ces soldats m'a boulversé. Un grand moment inoubliable. Quant on sait que pas un soldat n'était intacte, on imagine le travail qu'il a fallu  et qu'il faut encore pour les restaurer. La 2ème partie de la salle montre les statues en cours de restauration. Ceraines partise de la salle n'a pas encore été fouillées.

44.jpg
44.jpg

47.jpg
47.jpg

50.jpg
50.jpg

44.jpg
44.jpg

1/10

La salle des chars (photos réalisées à travers des verres, désolé pour les reflets)

cliquez sur les images pour agrandir les diaporamas et voir les images en entier

2.jpg
2.jpg

6.jpg
6.jpg

20.jpg
20.jpg

2.jpg
2.jpg

1/36

Les salles 3 (photos plus jaunes à cause de l'éclairage) et 2

sur la photo 32,le panneau blanc  indique où le 1er puit  a été creusé en 1974