le parcours plus ou moins prévu

cliquez sur les images pour les agrandir

Le départ

            2013                                                   2017

P9110008
P9110008

P9110010
P9110010

P9110023
P9110023

P9110008
P9110008

1/7

Cliquez sur l'image pour voir les photos du diaporama en entier

Déjà 3 ans que nous sommes rentrés de notre tour du monde. Depuis janvier de cette année nous avons décidé de remettre ça et de repartir pour l’Asie. Comme la 1ère fois c’est avec notre fils Dominique que nous avons négocié notre absence, car sans lui il ne serait évidemment pas envisageable de quitter le travail si longtemps. Nous lui sommes donc très reconnaissant de nous donner à nouveau cette opportunité et au final nous nous sommes mis d’accord pour une absence de 7 mois.

Un grand merci aussi à notre fille Christine qui s'occupe de Candy et qui à bien voulu venir habiter dans notre maison de Montpreveyres et s'acquittera également des nombreuses tâches administratives pendant notre absence

 

Toujours attirés par l’Asie, nous avons décidé de repartir à l’est. Le light motif cette fois sera la route de Marco Polo. C’est en effet lui qui au 13ème siècle a suivi cette route de l’Europe à la Chine.

 

Bien plus tard, au 19 siècle un journaliste allemand (sauf erreur) eu l’idée de la nommer « la route de la soie »

Si Marco Polo traversa la Turquie, l’Iran et l’Afghanistan, nous avons décidé pour des raisons de circonstances politiques voire religieuses de passer par le nord de l’Europe pour arriver à Moscou.

Il y a 4 ans, nous nous sommes également rendus à Moscou en prenant le train direct Lausanne Moscou et passant par Varsovie et la Biélorussie.

Au départ, nous nous sommes donc renseignés sur ce train et très vite nous avons appris que depuis février 2017 les Russes et les Biélorusses étaient devenus tellement potes qu’ils ont décidés de supprimer les frontières entre leurs 2 pays. Conséquence de ce rapprochement : plus de frontière entre la Russie et la Biélorussie, donc plus de douaniers et donc plus de tampons dans le passeport pour rentrer en Russie. Seuls les Russes et les Biélorusses (qui n’ont pas besoins de visas) peuvent encore prendre le train Paris - Moscou. Si cela ne pose pas trop de problème quand vous entrez en Russie, Les ennuis surviennent quand vous quittez la Russie et que vous n’avez pas de tampon d’entrée.

Le plus étrange c’est que la SNCF qui vend les billets ne semble pas du tout s’inquiéter de cette situation et continuent à vous vendre tous les billets que vous désirez pour Moscou. Le flou artistique est total et personne n’a été en mesure de nous donner des réponses fiables pas même les CFF qui en revanche vous vendent aussi les billets.

Autre Solution : prendre le train pour Berlin, puis un autre pour Varsovie. Ensuite de Varsovie, il faut prendre un Bus de nuit pour Riga capitale de la Lettonie et finalement un train de nuit pour Moscou

Cela ne nous plaisait pas trop surtout que nous nous sommes rendus à Berlin au début du mois d’août avec Dominique et son amie Gina pour passer un week-end ensemble.

Au final nous avons opté pour une route qui part tout au Nord en traversant l’Allemagne en train pour Copenhague, y passer 2 nuits,  puis prendre le train pour Stockholm avant de prendre un bateau de nuit pour Riga et enfin le train de nuit pour Moscou.

Pour la suite se sera la traversée en train du Kasakhstan d'où nous partirons pour un tour organisé de 17 jours avec un guide chauffeur à travers l'Ouzbekistan.

Ensuite nous repartirons en train pour Almathi au Kasakstan avant de nous rendre en Chine dans la région du Xinjiang pour effectuer un 2ème tour avec un guide au travers de cette région désertique avec entre autre la traversée du désert de Taklamakan 2ème plus grand désert de sable après le Sahara.

Nous traversons ensuite la Chine rapidement jusqu'à Kunming car nous nous avons passablement visité ces régions lors de notre tour du monde.

Après, comme vous pourrez le constater sur la carte ci-dessus, on ne sait pas encore ce que nous allons faire. On pensait aller au Myanmar, mais les circonstances politiques actuelles rendent la traversée entre la Chine et le Myanmar de plus en plus aléatoire voir impossible.

Le plan B serait de retourner au Laos que nous avons effleurés pendant 15 jours en 2013 (voir le tour du monde 2013-2014) Nous avons adoré ce pays et aurions beaucoup de plaisir à y retourner.

Ensuite la Thailande ou nous aimerions passer quelques temps sur les plages de Ko Phangang et Kao Lak. Il est aussi possible de se rendre au sud du Myanmar depuis ce pays si les circonstances le permettent.

Nous continuerons la descente jusqu'en Malaisie pour nous rendre à Kuala lumpur la capitale avant de descendre à Singapour pour y prendre un cargo qui nous mènera en 21 jours à Barcelone.

Placez le curseur de la souris sur les boutons pour faire apparaitre les sous-pages

Partir à l'est, juste derrière la Cape au Moine....